Petite question qui revient souvent :

Posté dans : Non classé | 3

EFT - positif négatif

 

Pourquoi en EFT on ne travaille que sur le négatif ?

Beaucoup de clients me demandent pourquoi en EFT nous travaillons toujours des affirmations négatives, alors que beaucoup d’autres techniques proposent de travailler sur des affirmations positives.

La réponse métaphorique que j’emploie le plus souvent avec mes élèves est la suivante :

Si vous mettez un pansement tout propre sur une blessure sale, non désinfectée et que vous attendez quelques jours, il y a de fortes chances pour que lorsque vous retirerez le pansement la blessure ne soit pas guérie mais qu’en plus ce soit vraiment pire.

 Ce qui veut dire qu’il faut d’abord nettoyer avant d’appliquer quelque remède que ce soit.

Je pense qu’il est important de se rappeler que notre esprit inconscient n’écoute pas ce que nous disons (tout haut ou dans notre tête), mais ce que nous croyons et surtout l’intention que nous y portons.

Nous activons du coup chez nous le positif d’office en travaillant d’abord sur un événement négatif, parce que notre intention est de guérir cet événement négatif spécifique.

Nous ne travaillons pas sur le traumatisme ou sur nos émotions négatives parce que nous voulons les augmenter, mais parce que nous sommes ouverts à la possibilité de nous en débarrasser.

Si nous travaillons des phrases dites ‘’négatives’’ c’est que c’est notre réalité du moment, ce qui existe actuellement dans notre vie et qui nous dérange, une fois cela fait, le positif apparaît de fait.

Lâcher prise et guérison sont toujours des buts positifs et la phrase de rappel négative rappelle à notre inconscient que c’est bien l’endroit où nous demandons la libération.

Travailler des affirmations négatives libère rapidement les blocages que nous pourrions avoir à être bien et nous réaligne avec la vie et ses plaisirs.

Parce que nous le VALONS BIEN ……… !!!!!

A vos mains…. Prêts ?… Tapotez !!!

3 Responses

  1. Alain
    | Répondre

    Bon, c’est un commentaire à retardement (presque un an), mais je découvre le site, du coup, je fais du rattrapage.

    Je viens de lire ce billet en passant, et tout de suite après (comme par hasard), je suis tombé sur la vidéo de Gary qui explique ce principe en détail. Donc, si jamais ça peut aider quelqu’un, c’est la N° 36, The Writings on Our Walls: My Consistent Thoughts… (Ce qui est écrit sur nos murs : Mes pensées régulières).

  2. Catie
    | Répondre

    Merci Alain, c’est toujours très bon de rappeler les fondamentaux…. !

  3. Alain
    | Répondre

    Oui, pour précision, l’information exacte qui concerne cette question va de 1 mn 14 s à 2 mn 26 s dans la vidéo (déplacer son pointeur de souris sur la ligne de défilement pour voir les temps s’afficher).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.