»Nous sommes tous un » en pratique ?

Posté dans : Non classé | 0

(Résumé extrait du Premier Webinaire Optimal EFT, le 5 juillet 2015)

Une jeune participante demande à Gary Craig s’il se glisse « dans les chaussures d’une autre personne » seulement quand il fait Optimal EFT en groupe, comme lors de ce webinaire, ou quand il travaille par intercession.
Gary Craig rappelle qu’un des fondements de l’Optimal EFT est que nous sommes tous un, même si c’est tout à fait contre-intuitif et contraire à ce que nous voyons et constatons dans nos « vies réelles »…
Lui-même a intégré l’idée “d’unité” depuis son expérience spirituelle dont il parle souvent, mais il s’est rendu compte qu’il n’en va pas de même pour ceux qui n’ont pas vécu une expérience semblable. Il conseille de tenter de « choper » l’idée que l’on est “un” avec le client, imaginer qu’on est lui, ce qui d’ailleurs est parfaitement vrai. A la longue, cela finira par s’inscrire plus profondément dans la pratique et finalement on verra que les autres sont des miroirs de soi.
Gary Craig donne comme exemple une séance d’Optimal EFT qu’il avait faite avec une mère pour des problèmes physiques de son fils. Celui-ci n’était pas présent et ne voulait d’ailleurs pas entendre parler de l’EFT. Avant de commencer le travail, Gary Craig demanda à la femme si elle avait, elle aussi, des problèmes. En effet, elle avait quelque chose en haut de la poitrine qui était à 6 sur l’échelle de 0 à 10. Il y avait d’autres “inconforts”, tous avaient un caractère chronique et se situaient autour de 6. Gary Craig en prit note et ils ont commencé la séance. Elle consistait à faire « un », lui et la mère ensemble, et à “inviter” le fils pour qu’il puisse rencontrer la thérapeute invisible. Après la séance, qui avait produit des bons résultats pour le fils, Gary Craig demanda à la mère où elle en était avec ses douleurs. Toutes étaient descendues, certaines à 0 d’autres à 1 !
Gary Craig souligne que nous devons travailler et développer ce phénomène extraordinaire. Nous devons prendre conscience que quand nous traitons les problèmes de quelqu’un, nous traitons aussi nos propres problèmes. Les détails peuvent être différents, une personne peut avoir eu une enfance très difficile, avoir de la colère, de la peur, et une autre personne a, ou a eu, des colères, mais probablement pas les mêmes, pourtant, au final, le problème est le même, car nous sommes tous un.
Gary Craig poursuit en disant qu’il est fascinant que plus nous développons le “nous sommes tous un”, plus ce sera extraordinaire.
La jeune femme qui avait posé la question fait le lien avec une période pénible dans sa vie professionnelle. Elle était toujours épuisée à la fin de la journée, il lui arrivait même de s’endormir dans la voiture avant de rentrer à la maison. Elle conclut qu’elle avait probablement consacré trop de temps à chercher à comprendre si elle prenait sur elle les problèmes de ses clients où si les problèmes étaient les siens et que c’était inutile, car, finalement les problèmes appartenaient aux deux.

QUELQUES MOTS SUR L’ETAT D’EVEIL ET LE VRAI PARDON
Un peu plus tard, lors de ce premier webinaire du 5 juillet 2015, un jeune homme se demande si les problèmes émotionnels de tout le monde sont résolus, alors, connaîtra-t-il l’état d’Eveil?
Gary Craig trouve cette formulation intéressante, mais il n’est pas sûr de pouvoir y répondre directement. En revanche il peut donner une réponse à travers Un Cours en Miracles, qui est son chemin spirituel personnel. La réponse est : “nous sommes tous un”.
En réalité, les problèmes des autres sont le miroir de nos propres problèmes. Il n’y a que les détails qui diffèrent. En commençant à voir les autres (et les autres, c’est nous) sans leurs problèmes, implique que nous avons pardonné, que nous avons reconnu que tout ça n’est qu’un rêve, une illusion. Nous voyons les choses se passer autour de nous, mais nous sommes en-dehors, et nous pouvons regarder ça avec un sourire. C’est à partir de ce moment que l’Eveil, qui est une forme du Vrai Pardon, commence à se manifester. (Ceux qui comprennent l’anglais peuvent lire sur le Vrai Pardon sur son site Optimal EFT.)
Il ne s’agit pas du pardon tel que nous le concevons habituellement, il s’agit de faire encore un pas et reconnaître que ce n’est qu’un rêve, et qu’en réalité, il n’y a rien à pardonner ! C’est un grand pas! Gary Craig dit qu’il est “tombé” dedans lors de son expérience spirituelle, et puis il est revenu. Depuis, il essaie d’y retourner !
BvH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.